Carrières et revenus : mères et pères ne sont pas égaux face à l’arrivée d’un enfant

Les constats de l’Insee, publiés ce 10 octobre, décoiffent. La naissance d’un enfant n’a pas le même effet pour les mères et les pères. Cinq ans après la naissance, les mères voient leurs revenus salariaux chuter de 25 % par rapport à ce qui se serait produit sans cette arrivée, tandis que les pères voient leur situation quasiment inchangée. La chute est encore plus brutale pour celles qui ont un faible salaire. Elle peut atteindre 40 %. L’institut précise que  ces pertes de revenu résultent principalement de cessations définitives de carrière, d’interruptions temporaires et de réductions d’activité (passages à temps partiel).   

 

L’inégalité ne se produit pas seulement pour le premier, enfant, « des pertes du même ordre de grandeur, voire plus importantes, s’observent également à  l’occasion  d’un deuxième ou d’un troisième enfant ». Conclusion de l’Insee : Ces éléments accréditent donc l’idée d’une double peine pour les mères sur le marché du travail.