Casino signe un sixième accord sur l’emploi des salariés en situation de handicap

Un nouvel accord sur l’emploi des salariés en situation de handicap, le sixième du genre,   vient d’être signé entre la direction du groupe Casino et les syndicats FO, CFDT et CFE-CGC. Ce texte couvre la période 2014-2016. L’entreprise affiche déjà un taux d’insertion de 11,93 % , presque le double du seuil légal, et entend poursuivre une politique de diversité engagée depuis 1995.

 

L’accord prévoit le recrutement de 100 personnes handicapées dont au moins 10 % de jeunes de moins de 30 ans. Par ailleurs, l’employeur s’engage à  renforcer l’alternance en accueillant  160 stagiaires sur la période Un système de parrainage est mis en place pour accompagner ces nouveaux embauchés de même que les collaborateurs victimes d’accident de la vie en cours de carrière. Ces derniers seront orientés vers un nouveau métier.

Concernant le maintien dans l’emploi, un module d’e-learning sera mis à disposition pour favoriser la reprise d’activité. Une expérimentation dans le département de la Loire sera menée en partenariat avec un réseau d’entreprises, afin d’accroître les passerelles vers des métiers compatibles. L’effort déjà entrepris en matière d’accessibilité professionnelle et numérique sera poursuivi grâce à la nomination de référents.

Pour favoriser la communication avec les personnes sourdes ou malentendantes, qu’elles soient collègues ou clientes, de nouvelles actions de sensibilisation seront menées en 2015 à l’occasion des 20 ans de la politique de Casino en faveur des personnes en situation de handicap. La sensibilisation des collaborateurs sera poursuivie notamment avec la diffusion du module pédagogique « Audicap » Plus de 1200 personnes de l’encadrement et des ressources humaines ont été sensibilisées sur ce thème dans le cadre du précédent accord à travers des campagnes d’information (CD de formation « franchir le cap du handicap », vidéos de témoignages de salariés handicapés, affiches, plaquettes, refonte de l’intranet, etc.).

La politique en faveur des collaborateurs-aidants familiaux initiée dans le cadre du précédent accord est renforcée : l’accord prévoit ainsi d’attribuer la taxe d’apprentissage aux écoles fréquentées par les enfants handicapés des collaborateurs et la mise en place de tickets CESU (chèque emploi service universel).

Cet engagement en faveur de l’égalité des chances dans l’emploi a été reconnu par l’obtention du Label Diversité en 2009, renouvelé en mai 2012 et l’obtention du label Égalité Professionnelle en octobre 2013.