Chute vertigineuse des embauches au deuxième trimestre

Il n’y a pas eu de miracle. L’Acoss, caisse nationale du réseau des Urssaf, constate que dans un contexte marqué par la crise du Covid-19, les déclarations d’embauche de plus d’un mois hors intérim enregistrent au deuxième trimestre une baisse historique de 40,1 % . La chute est encore plus prononcée pour les CDI qui plongent de -43,7 %, contre une baisse de 36,6 % pour les CDD de plus d’un mois.

 

Sur un an, les déclarations d’embauche en CDI affichent un net repli de 45,7 %, contre un recul de pour les CDD de plus d’un mois. Le mois d’avril est celui qui enregistre le plus fort recul (- 72,2 % sur un an) , est-il précisé. La baisse du deuxième trimestre concerne à la fois les entreprises de moins de 20 salariés (TPE) et les structures de plus grande taille. Elle touche toutes les régions et tous les secteurs : 42,1 % dans le tertiaire, – 37,2 % dans l’industrie et – 27,1 % dans le BTP.