Climat social : la CGT appelle à la grève le 5 février

La confédération de Montreuil appelle les salariés du privé et du public, mais aussi les retraités et des demandeurs d’emploi à « se mobiliser ensemble par la grève et les manifestations », le 5 février. Elle rêve d’obtenir l’augmentation du Smic, du point d’indice, de tous les salaires et pensions ainsi que des minimas sociaux.  La CGT veut aussi «   une réforme de la fiscalité ». Cela inclut la refonte de l’impôt sur le revenu, l’allégement de l’impôt indirect (TVA, TICPE), l’obligation pour les grands groupes de payer des impôts en France, y compris les (ex. : GAFA), une plus imposition des plus hauts revenus et de la détention de capital.

 

 Autre revendication : la suppression des aides publiques aux entreprises (CICE, exonérations diverses, etc.). Ils « ne servent ni l’emploi, ni la revalorisation des salaires, ni l’investissement de l’appareil productif et mettent à mal notre protection sociale », estime l’organisation dirigée par Philippe Martinez.

 

Deux autres thèmes sont mis en avant dans l’appel : « le développement des services publics » et la défense des libertés publiques, dont le droit de manifester remis en cause par le gouvernement, selon la CGT.