Comme la CFDT et la CGT, FO regrette la « faible revalorisation » de l’allocation chômage

Force Ouvrière fait savoir qu’elle a proposé une hausse de 2 % de l’allocation chômage, à partir de juillet, là où la CFDT plaçait la barre à 1,5 %. « FO a proposé une revalorisation de 2 % destinée à compenser la hausse de l’inflation (+0.9 %), celle des carburants ainsi que celle de l’énergi », fait savoir la confédération. Cette proposition n’a pas été retenue, pas plus que celle de la CFDT, les organisations patronales s’étant mises d’accord pour 0,7 %. FO ainsi que les autres organisations syndicales se sont abstenues lors du vote. « FO déplore que les demandeurs d’emploi soient laissés pour compte, avec une revalorisation minime de 0,7 %, alors que le RSA a été revalorisé de 1,6 % cette année et le SMIC de 1,5 % ».

Pour la CGT, la pichenette de 0,7% est «l’expression du mépris du patronat ». Elle a réclamé en vain une augmentation de 10€  par jour, pour les allocataires. A l’appel de la confédération de Montreuil, mais aussi de Solidaires et  FSU Pôle Emploi, des associations AC ! , MNCP et APEIS, un rassemblement d’une centaine de personnes a eu lieu devant le siège parisien de l’Unédic  hier, 26 juin.