Compte pénibilité : quatre nouveaux référentiels homologués

Les ministères des Affaires sociales et du Travail ont homologué le 2 décembre quatre référentiels de branche destinés à accompagner les employeurs dans la mise en œuvre du compte personnel de prévention de la pénibilité. 265 000 salariés sont concernés. Ils pourront ainsi être déclarés dans les meilleures conditions et bénéficier de cette grande avancée sociale.

Les référentiels s’applioquent à la Confédération nationale des poissonniers-écaillers de France forte de 5 000 salariés) ;  Ils touchent aussi la Confédération française du commerce de gros et international (pour les métiers de la logistique qui compte 100 000 emplois). Autres secteurs concernés,  la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction et la branche du commerce qui emploie 80 000 personnes et la Convention collective nationale métropolitaine des entreprises de la maintenance, distribution de la location et de la réparation de matériels agricoles dite SDLM (80 000 salariés potentiellement impactés).

 

Afin d’aider les employeurs à recenser les postes, les métiers et les situations de travail exposés aux facteurs de pénibilité, les organisations professionnelles ont la possibilité, depuis la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, de conclure un accord de branche ou d’élaborer des référentiels professionnels, véritables modes d’emploi de la réforme, sur lesquels pourront s’appuyer les chefs d’entreprise.

 

En 2016, près de 500 000 salariés ont été déclarés par plus de 26 000 entreprises comme exerçant ou ayant exercé une activité pénible.