Compte personnel de formation : le ministère du Travail et la Caisse des Dépôts main dans la main

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et le directeur général de la Caisse des Dépôts, Éric Lombard, ont signé la convention permettant à la Caisse des Dépôts d’engager les travaux de mise en œuvre du nouveau compte personnel de formation.

La Caisse des Dépôts assurera le fonctionnement du service en ligne, la centralisation et la gestion des ressources finançant le compte personnel de formation via un fonds ad hoc et le paiement des organismes de formation. Ce dispositif sera opérationnel en novembre 2019. À partir du printemps 2020, il sera complété par la gestion des abondements que les salariés pourront mobiliser notamment auprès des entreprises et des branches. Au total, plus de 30 millions de comptes devraient être crédités.

 

Par le biais d’une application numérique, chaque actif disposera sur son CPF de 500 € par an pour se former. L’enveloppe est portée à 800 € pour les moins qualifiés. Les personnes à mi-temps (80 % sont des femmes) bénéficieront des mêmes droits à la formation que les salariés à temps plein. La ministre du Travail assure qu’il suffira de quelques clics pour choisir sa formation et s’inscrire, sans autorisation, sans intermédiaire et sans passer par un circuit administratif.

 

 

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel réforme le Compte personnel de formation qui sera alimenté non plus en heures, mais en euros. Elle instaure un parcours simplifié permettant à chaque usager de consulter ses droits, de connaître les formations accessibles en rapport avec son projet, de comparer leurs caractéristiques, de s’inscrire à la formation choisie puis de la payer.