Compteurs Linky: des opportunités pour des demandeurs d’emploi et un marché pour l’Afpa

Linky, le compteur électrique intelligent d’ERDF devrait générer entre 5000 et 10000 emplois en cinq ans. Moins au sein du groupe de distribution d’énergie que chez ses prestataires chargés de poser le nouvel équipement d’ici à2020. Quelque 16 sous-traitants ont déjà été sélectionnés sur appel d’offres. La première vague d’installations va débuter.

L’Afpa a anticipé les besoins en formation. Pas moins de 22 centres ont été spécifiquement agréés, les formateurs sont prêts. Deux types de formation en fonction des publics sont proposées. Le premier est à destination des demandeurs d’emploi, futurs électriciens. En Rhône-Alpes, huit centre proposent des modules Linky de 3 semaines intégrés au sein des formations qualifiantes financées par le conseil régional. Ce cursus menant au titre professionnel et CAP pro électricité concernera 130 demandeurs d’emploi d’ici à 2016.

Le deuxième programme est monté en partenariat avec le groupe Airria, réseau européen d’experts de distribution et d’installation d’objets connectés, basé à Grenoble. Ayant remporté une partie du marché d’installation en la Bretagne, Rhône-Alpes, PACA et Aquitaine, il va recruter du personnel pas forcément qualifié en électricité, mais habile et capable de s’adapter. D’où une collaboration avec l’Afpa et Pôle emploi. Cette formation, financée par l’opca Fafiec dans le cadre d’une Préparation Opérationnelle à l’Emploi, durera 21 jours. Des mises en situation au sein d’Airria et des modules spécifiques à la sécurité des compteurs Linky complètent le parcours.Les premiers agents ont intégré la formation début décembre.