Conditions de travail : le stress reste le meilleur ennemi du chef d’entreprise

La Fondation MMA Entrepreneurs du futur publie la troisième cuvée de son enquête sur l’état de santé physique et moral des chefs d’entreprise. Réalisée par Opinion Way, elle révèle le poids du stress dans le quotidien des dirigeants, ainsi que les répercussions sur leur santé et celle de leur entreprise.

Le constat est alarmant : un entrepreneur sur quatre juge que son état de santé s’est détérioré ces 5 dernières années. Et pour 58 % d’entre eux, la première cause en est le stress. Les managers de PME et les exploitants agricoles sont encore plus affectés, ils sont respectivement 66 % et 63 % à désigner la tension nerveuse au travail comme première source de préoccupation en matière de santé. Cette pression a pour sources principales : le manque de trésorerie (pour 59 %), l’incertitude concernant l’avenir de l’activité de l’entreprise (55 %) , et la surcharge de travail (pour 56 %).

 

Les troubles physiques font partie du quotidien des entrepreneurs avec des douleurs identifiées : mal de dos (57 %), souffrances articulaires (48 %) ou migraines (27 %). Des affections qui découlent selon eux de mauvaises postures liées à leur activité (53 %) ou à un manque de temps pour effectuer leur travail (47 %).  Tout cela ne va pas sans incidence sur le moral.  Un entrepreneur sur deux interrogés avoue avoir connu une baisse de moral, éprouvé de l’anxiété ou avoir été soumis à des sautes d’humeur.

 

Autre enseignement de l’étude : près d’un chef d’entreprise sur deux rencontre des difficultés pour concilier vie personnelle et vie professionnelle. 62 % d’entre eux expliquent manquer de temps pour pratiquer une activité physique plus soutenue et 49 % estiment qu’il est difficile de savoir quels exercices leur permettraient de se maintenir facilement en forme. Ils commencent à s’ouvrir à la possibilité de se faire aider pour gérer le stress. Un tiers du panel avoue « ressentir parfois le besoin d’être accompagné »