Consultations à l’Elysée : un moratoire sur le compte pénibilité, selon la CPME

Après sa rencontre avec le chef de l’État, le patron ds petits patrons, François Asselin, assure que son hôte s’est engagé à mettre en place un moratoire sur le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P).

Le président de la République s’est engagé à mettre en place un moratoire sur le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Emmanuel Macron a également confirmé qu’un audit sera fait sur l’opportunité e déployer le prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source.

 

En ce qui concerne la réforme du code du travail, François Asselin espère une simplification des règles applicables en matière sociale ainsi que « la nécessité de mettre fin à la pénalisation grandissante des relations sociales ». Sur ce point, l’Élysée s’est montré « plus que réservé sur le relèvement des seuils sociaux », mais réaffirme l’intention de fusionner les instances de représentation du personnel , indique le président de la CPME.