Convergence franco-allemande contre la fraude au détachement

La France et l’Allemagne vont renforcer leur coopération en matière de lutte contre la fraude. Le ministre du Travail, François Rebsamen, et son homologue allemande, Andrea Nahles en ont arrêté le principe à l’issue d’une rencontre à Berlin le 20 février.

Les deux parties travailleront main dans la main pour soutenir les initiatives visant à favoriser la mobilité, notamment via les agences franco-allemandes. Créées en 2013, elles ont déjà permis plus de 600 reprises d’emploi en 2014 dans les deux pays. Au-delà, Paris et Berlin engageront « une action commune pour la main-d’œuvre qualifiée », dès cette année. En outre, dans le cadre d’une réflexion partagée sur le numérique et l’avenir du travail, les deux ministres organiseront « un événement conjoint sur ce thème » d’ici à fin décembre prochain.

 

Surtout, la France et l’Allemagne réaffirment leur détermination à mettre en œuvre, intégralement,  les dispositions européennes en matière de détachement. « Le renforcement de la lutte contre les fraudes et le respect des règles de libre circulation des travailleurs dans le respect de leurs droits, étant un enjeu essentiel »