Coronavirus : en première ligne, les médecins libéraux demandent l’aide des pouvoirs publics

ntLa Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) veut un coup de main de l’Etat, estimant que  « les médecins libéraux sont très exposés à l’épidémie de Covid-19 annoncée en France, puisque forcément sollicités par une population touchée actuellement par les syndromes grippaux ».

 

Le plus souvent, les Français vont d’abord chez leur médecin avant de téléphoner au 15 sans suspecter une seconde qu’il s’agisse du virus redouté, expose l’organisation . Les médecins libéraux qui accueillent plus d’un million de personnes tous les jours dans leurs cabinets sont les premiers à répondre à cette menace.« ll est maintenant indispensable que l’Etat passe aux actes et dote au plus vite les cabinets de médecins libéraux de toutes les protections possibles (masques, blouses jetables, lunettes) et de solutions hydro-alcooliques ».

 

Dans l’hypothèse où l’un de nos confrères serait contaminé par le virus, l’Etat doit s’engager à le protéger, lui et sa famille, afin que la mise en quatorzaine de ce dernier ne soit pas préjudiciable à son activité professionnelle ni à ses patient, ajoute le syndicat.