Coronavirus : les allocations familiales au secours des crèches fermées

Réunis en téléconférence ce 17 mars, les administrateurs de la Caisse nationale d’allocations familiales ont approuvé à l’unanimité une aide exceptionnelle aux 12 500 crèches financées par les Caf qui ont dû fermer leurs portes à partir du 16 mars pour éviter la propagation du Coronavirus.

La fermeture fragilise donc leur équilibre économique. Le montant du soutien s’élève à 27€ par place fermée et par jour pour les crèches publiques et à 17€ pour les établissements privés. Cet appui complètera l’indemnisation de ces établissements au titre de l’activité partielle. Les ressources proviendront du fonds national d’action sociale de la Cnaf.

Le 13 mars dernier, le Président de la république annonçait la fermeture générale des crèches, à l’exception d’un accueil limité d’enfants des personnels prioritaires. Les Caisses d’allocations familiales sont les premiers organismes cofinanceurs avec les collectivités, des crèches bénéficiant de la Prestation unique de service. Leur soutien est très majoritairement déterminé par l’activité réalisée et facturée par ces structures. « Nous voulons être aux côtés de nos partenaires, fragilisés par cette crise sanitaire sans précédent », commente la présidente du conseil d’administration de la Cnaf, Isabelle Sancerni (photo).