Covid-19 : La CGT perd son bras de fer contre Carrefour Hypermarchés

Par une ordonnance de référé  datée de ce 24 avril, le tribunal judiciaire de Lille déboute  la fédération CGT des personnels du commerce, de la distribution et des services. Le syndicat avait saisi la justice en référé, afin d’obtenir la fermeture des rayons non essentiels des grandes surfaces de Carrefour Hypermarchés.  Motif : le maintien de ces rayons expose inutilement le personnel et les clients à la contamination. En outre, cela peut constituer une distorsion de concurrence vis-à-vis des magasins spécialisés.

 

Le tribunal estime qu’il n’existe pas de liste exhaustive de produits de première nécessité. Cette notion reste subjective. La CGT Commerce est condamnée  à verser à son protagoniste la somme de 100€. Maigre consolation, le syndicat obtient  une injonction faite au groupe de mettre à jour le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) du magasin de Lomme (59) d’où est partie l’action en justice, en y associant le CSE.

 

 La CGT assure qu’elle maintiendra sa vigilance et « agira autant de fois que nécessaire » pour défendre  la santé des travailleurs.