Covid-19 : la détresse des autocaristes

Les autocaristes se disent au bord du précipice.    Alexandre Woog (photo), directeur général de’Alliance Autocar, leader du secteur est catégorique : « la situation est catastrophique pour l’ensemble du secteur du transport et des autocars, il faut absolument obtenir des subventions pour tenir pendant cette crise.

 

Pour les professionnels du transport en cars, “les mesures annoncées par le gouvernement sont très bonnes, mais ne suffisent pas à payer les coûts fixes” des entreprises dont le carnet de commandes est quasi vide à cause de cette crise sanitaire .

 

Dans le cas d’Alliance Autocar, environ 80 % des réservations pour le mois de mars ont été annulées. Et suite à l’annonce de la fermeture des écoles, quelque 400 sorties scolaires prévues dans les 15 jours à venir ont été également abandonnées. En outre, le président de la République ayant invité “tous les Français à limiter leurs déplacements au strict nécessaire, Alexandre Woog estime que  : ‘cette annonce semble légitime, mais elle signe l’arrêt de mort de nombreux autocaristes en France’.