Crise sanitaire : la CFE-CGC demande le report de la dégressivité des indemnités chômage des cadres

Les cadres sont –encore une fois – les grands absents des mesures prises par le gouvernement pour préserver les demandeurs d’emploi pendant la crise sanitaire. La CFE-CGC le déplore, tout en proposant le reporter au 1er septembre la mise en application de la dégressivité des allocations chômage, au lieu du 1er mai. « Le gouvernement a pris des mesures qui vont dans le bon sens tout en continuant à discriminer la population-cadre. Elle augmente encore l’iniquité de traitement entre un chômeur cadre et un chômeur non cafre. Compte tenu de la crise sanitaire et économique », considère la confédération. « L’impossibilité de trouver un emploi car l’économie est à l’arrêt est une réalité tout autant pour un cadre que pour un non-cadre ». À la différence que le premier écopera d’une « double peine », dixit la CFE-CGC.