Dans la Fonction publique territoriale, la CGT recule mais sauve ses mandats

La Fédération CGT des services publics serait-elle mauvaise perdante ? « La CGT va procéder aux nécessaires vérifications de l’agrégation des résultats une fois que ceux-ci seront accessibles de manière détaillée, instance par instance », fait savoir sa direction après l’annonce des résultats.

 

 

Avec 29,5 % des voix aux comités techniques selon les résultats officiels, le syndicat reste néanmoins la première organisation syndicale dans la reste Fonction publique territoriale, avec 286 500 agents qui se sont prononcé pour lui. Ce qui lui permet de conserver ses 7 sièges au Conseil supérieur de la Fonction publique territoriale et ses 6 sièges au conseil d’administration du CNFPT.

 

 

Ses dirigeants tiennent à préciser que sur ce versant, « l’’écart est de 7,2 points sur la CFDT et de 11,8 points avec FO ».

 

 

Parmi les faits marquants concernant ce scrutin, la Fédération des services publics CGT « constate la forte baisse de la participation » (moins 4,2 points). « Il s’agit d’un signal alarmant, s’expliquant en particulier par le recours au vote par correspondance », selon elle. Elle reconnaît l’érosion de son influence. « Nous sommes déterminés à en faire l’analyse et à en tirer les enseignements » promettent les leaders.