Dans les Hauts-de-Seine, des bénéficiaires du RSA sont formés et accompagnés vers l’emploi

Dans les Hauts-de-Seine, un programme départemental d’insertion et de retour à l’emploi accompagne des bénéficiaires du RSA  vers des métiers qui recrutent. Les intéressés peuvent passer par la case formation et bénéficier d’une aide à l’intégration dans l’entreprise d’accueil.

Près de 600 bénéficiaires du RSA ont retrouvé un emploi grâce à ce dispositif. Une cinquantaine d’entreprises (Auchan, Carrefour, Marks and Spencer, Monoprix, Leclerc, Primark, Elis, Familles services, Star’S services, Bouygues, Feddback, Free …) en sont partenaires. La mission Prospection et placement du département recueille les besoins en main-d’œuvre de l’entreprise avant de diffuser les offres dans ses onze espaces Insertion. Elle gère toutes les étapes du recrutement : collecte des offres, recherche des candidats, présélection, préparation aux entretiens et ateliers tests. Une formation peut également être proposée aux bénéficiaires.

 

L’une des filières d’insertion concerne le secteur de la sécurité. Les premiers bénéficiaires de ce qui est baptisé « Passerelle emploi » viennent d’être embauchés en CDI à temps plein chez Fiducial Sécurité et Torann France.  Une autre promotion est en formation à l’École européenne de sécurité privée (EESP) de Versailles (78) pour un cursus de trois mois (400 heures). Ils seront prochainement rejoints par une fournée de postulants qui viennent de réussir les tests de sélection.  Au préalable, ils devront obtenir une autorisation d’exercer ce métier auprès du Centre national des activités de sécurité privée dépendant du ministère de l’Intérieur (CNAPS).

Un contrat en CDI est garanti dès l’obtention du certificat de qualification professionnelle (CQF) d’agent privé de sécurité (APS) et de service de sécurité incendie et d’assistance à personnes niveau 1 (SSIAP1). En outre, le département accompagne les nouveaux salariés pendant 12 mois maximum afin d’assurer leur bonne intégration dans l’entreprise d’accueil et pérenniser le retour à l’emploi.