Dans les Hauts-de-Seine, des « écoles des femmes » aident à trouver un avenir professionnel

Une École française des femmes, la troisième du genre,   ouvrira ses portes demain dans les hauts de Seine. Ces structures proposent un enseignement général et une formation aux femmes désireuses d’améliorer leur cursus personnel. Elles ont aussi pour vocation de les accompagner vers une requalification professionnelle ou  un retour à l’emploi. Ces établissements spécifiques, financés sur fonds publics (département, communes),  restent accessibles à toutes, sans condition d’âge ni pré requis culturel. Leurs stagiaires sont majoritairement des femmes en recherche d’emploi, des femmes migrantes, des femmes isolées ou en situation de précarité.