Des organisations syndicales et patronales alertent le gouvernement sur la situation des saisonniers

La CFDT, FO, l’Unsa et les organisations patronales de la branche du tourisme social et familial viennent d’adresser un courrier commun aux ministres de l’Économie et du Travail, ainsi qu’au secrétaire d’État chargé du tourisme pour les alerter une nouvelle fois sur l’urgence d’agir pour les salariés saisonniers en apportant des garanties aux entreprises du secteur, durement fragilisé par la crise sanitaire.

 

En novembre dernier, l’État avait en effet demandé aux employeurs du secteur de maintenir les embauches de saisonniers. Problème : durement frappé par la crise, le secteur accuse une perte de près de 600 M€ sur la période de mars à octobre 2020, avec des perspectives qui laissent présager l’e creusement du gouffre.

 

Les partenaires sociaux de la branche tendent la main au gouvernement. Ils formulent trois demandes. Primo, une sécurisation juridique de la prise en charge prévue par l’activité partielle des saisonniers embauchés. Secundo, la programmation jusqu’à fin décembre 2021 de la prise en charge de l’activité partielle à 100%, visant les « secteurs protégés ». Tertio, des modalités spécifiques et transitoires de prise en charge des saisonniers par le régime d’assurance chômage avec la prolongation jusqu’à la fin de l’année de l’allocation des saisonniers.