Deux quartiers de Paris deviendront bientôt des territoires zéro chômeur de longue durée

Parmi les des 10 territoires retenus par le gouvernement pour expérimenter le dispositif « territoires zéro chômeur de longue durée » figurent deux quartiers objets de la politique de la Ville. Ils sont situés dans le 13e arrondissement où le taux de chômage atteint 12%.

Les deux quartiers concernés par l’expérimentation zéro chômage sont Bédier-Boutroux et Oudiné-Chevaleret sont situés dans le 13e arrondissement. Ils affichent un taux de chômage supérieur à 12%. Si la pénurie d’emplois à Paris est atténuée par rapport aux moyennes nationale et régionale depuis plusieurs années, tous les quartiers de la capitale ne sont pas égaux dans ce domaine. Dans le 13e, les demandeurs d’emploi sortent moins rapidement du chômage que dans d’autres parties de la capitale et les taux de non-recours aux droits sont élevés.

 

Les deux quartiers retenus comptent environ 200 chômeurs de longue durée, à qui un emploi en CDI, au SMIC, à temps choisi et en accord avec leurs aspirations professionnelles et les besoins du quartier sera proposé. L’ « entreprise à but d’emploi » qui créera ces jobs  sera portée par les associations Aurore et Travail & Partage-Armée du Salut.

 

Issue d’un projet de plusieurs associations, notamment d’ATD Quart Monde et prévue par la proposition de loi du député PS Laurent Granguillaume votée à l’unanimité, l’expérimentation permettra l’embauche en CDI payé au SMIC de chômeurs de longue durée dans une entreprise développant une activité dans l’économie sociale et solidaire. L’État et les collectivités financeront l’embauche via la réaffectation des dépenses sociales liées au chômage. l’expérimentation est prévue pour cinq ans. Elle vise à démontrer que les coûts indirects du chômage peuvent être ainsi résorbés.