Allégements fiscaux : comment les différents pays européens soutiennent le travail à domicile

De nombreux pays disposent de rémentations fiscales prévoyant des allégements qui profitent réellement aux travailleurs à distance. La pandémie actuelle de Covid a contribué à augmenter les réductions d’impôts pour les personnes travaillant à domicile. Qu’il s’agisse de siestes spontanées, de réunions en pantalon de survêtement ou d’un trajet de 30 secondes entre le domicile et le lieu de travail, le télétravail présente des avantages indéniables.  De nombreux gouvernements ont ajusté les réglementations fiscales pour les personnes travaillant à domicile. Les régulateurs ont convenu que la charge financière supplémentaire ne devait pas peser uniquement sur les employés individuels.

 

La banque en ligne N26 livre une  étude  comparée des dispositifs en vigueur. Cette analyse se fonde sur les réglementations gouvernementales officielles ou sur le contexte fourni par des juristes professionnels ayant une longue expérience en la matière. Les onze pays analysés sont les suivants : Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Italie, Autriche, Irlande, Belgique, Portugal, Grèce, Pologne et France. Les montants annuels sont calculés sur la base de 230 jours de travail par an, sauf si un montant maximal applicable différent était déjà spécifié dans la réglementation correspondante. La métrique de 230 jours ouvrables est basée sur un exemple de calcul incluant le temps de travail annuel d’un employé régulier à temps plein et déduisant les jours fériés et le minimum européen de quatre semaines de congés payés par an. Sachant que le temps réellement applicable peut varier selon les pays.