D’une seule voix, employeurs et syndicats du bâtiment en appellent aux pouvoirs publics

« Seules des mesures fortes permettront aux artisans et entrepreneurs de recruter 150 000 talents, jeunes et demandeurs d’emploi à l’horizon 2023 », disent à l’unisson les organisations professionnelles FFB, FFIE et Scop BTP et les syndicats CFTC, CFE-CGC, FO.  S’exprimant dans le cadre du comité du dialogue économique et de l’emploi du Bâtiment. Ils disent vouloir prolonger « les évolutions favorables de la situation économique de la branche et ses effets bénéfiques sur l’emploi, au cours de la période 2018- début 2020 ». Sur cette période, les artisans et entreprises du bâtiment ont créé 56 500 emplois supplémentaires et ont permis le recrutement de 60 000 apprentis.

 

La crise sanitaire risque néanmoins de freiner, voire d’inverser la tendance. Confronté comme l’ensemble des secteurs économiques à une crise sanitaire sans précédent, le bâtiment reprend son souffle dans des conditions encore inégales et doit face à des surcoûts. « Si rien n’est fait, ce sont à terme plus de 120 000 emplois qui sont menacés en 2020 ». Les signataires de cet appel demandent « des mesures structurelles et durables ».