Égalité professionnelle : la première adversaire de la femme, c’est la femme

LinkedIn a confié OpinionWay une enquête auprès de 1200 personnes sur l’évolution professionnelle des femmes et sur les différences de perception des deux groupes. Les résultats sont édifiants.

 

La grande majorité des femmes salariées juge que l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes ne progresse pas en France. Seuls 27 % d’entre elles trouvent que cela évolue positivement. Le constat est inverse chez leurs homologues masculins : plus d’un sur deux (53 %) estime que l’équité professionnelle progresse. La même différence de points de vue se retrouve dans la perception des pratiques en entreprise. Une travailleuse sur deux reproche à son employeur de ne pas se préoccuper suffisamment des questions de diversité (49 %) contre une majorité d’hommes (61 %).

 

Les femmes se décrivent comme moins à l’aise que leurs collègues de l’autre sexe lorsqu’il s’agit de négocier une augmentation de salaire ou une promotion. Les hommes, déclarent-elles, ont davantage de facilité pour mettre en avant leurs compétences (70 % jugent que c’est plus facile quand on est un homme), asseoir leur leadership auprès des collègues (70 %), faire leur auto promotion (63 %), ou encore accéder à des postes de responsabilité (61 %).

 

Pourtant, hommes et femmes s’accordent par ailleurs sur l’existence de qualités professionnelles propres aux dernières : écoute, sens de l’organisation, capacité à résoudre des conflits.