Election présidentielle 2017 : ce qu’en attendent les patrons et les salariés

Le Cesi publie les résultats d’une enquête thématique consacrée aux attentes et craintes des patrons et des salariés, dans l’attente du prochain quinquennat. On y apprend que 56% des salariés ne pensent pas que la situation économique s’améliorera à court terme. 46% des patrons partagent cette opinion. Pire, 78% des patrons et 90% des salariés ont un sentiment négatif face à la prochaine élection présidentielle.

 

Interrogés sur leurs attentes, les chefs d’entreprise citent en priorité la fiscalité (69%), la lutte contre le chômage (31%), l’âge de départ à la retraite (28%). De leur côté, les salariés font référence à la rémunération (50%), à l’âge de départ à la retraite (39%) lainsi qu’à la sécurité de l’emploi (36%).

 

Concernant les réformes, 70% des patrons estiment que le prochain président devra en accélérer le rythme. Alors que 55% des salariés préfèrent que le prochain président espace ses réformes dans le temps. Des différences aparaissent, selon les catégories socio-professionnelles. 53% des ouvriers pensent y perdre là où 64% des cadres sont persuadés d’en profiter.

 

La combativité reste forte  chez les travailleurs: si un mouvement social se produisait dans leur entreprise, 51% d’entre eux seraient prêts à y participer. Cela ne les empêche pas d’être réalistes : 63% sont prêts à perdre en sécurité de l’emploi pour si cela peut permettre le diminuer le chômage.