Emploi à domicile : gouvernement et partenaires sociaux disent stop au travail dissimulé

La ministre du Travail, Myriam El Khomri et son homologue Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget, ainsi que les dirigeants du Conseil national paritaire du dialogue social (CNPDS), signeront le 9 septembre une convention visant à lutter contre le travail dissimulé dans l’emploi à domicile. 

Dans le cadre de l’action continue du Gouvernement pour lutter contre toutes les formes de travail illégal et de fraudes au détachement, la signature de cette convention permettra de mettre en place des actions de prévention, de formation, de sensibilisation et de vigilance dans le secteur de l’emploi à domicile. 

 

L’emploi à domicile entre particuliers représente en France près de 3,6 millions d’employeurs et concerne 1,6 millions de salariés. Les représentants des employeurs à domicile (Fepem) et des salariés des particuliers employeurs (CGT, CFDT, CFTC, FO et Spama)  réunis au sein du Conseil national paritaire du dialogue social (CNPDS) se sont engagés dans une campagne de promotion du travail déclaré. Cette campagne s’est notamment formalisée en 2015 et 2016 par une participation au Tour de France cycliste, afin d’informer largement le grand public sur les avantages de l’emploi déclaré (formation professionnelle, protection sociale, retraite, etc.).