Emploi de salariés ayant un handicap : Nice se veut exemplaire

Les collectivités territoriales niçoises se flattent de faire mieux que l’obligation légale d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés.

La ville de Nice, La Métropole Nice Côte d’Azur et le Centre communal d’action sociale (CCAS) se placent tous les trois au-dessus de la barre légale, et de la moyenne nationale de 5,17 % constatée par le Fonds pour l’Insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) pour les trois versants du service public. La première collectivité affiche le meilleur ratio, avec 6,48 % de travailleurs handicapés dans ses effectifs, suivie de la Métropole ( 6,12 %), contre 6,04 % pour le CCAS.  Cela représente en tout 742 agents. « il y a la loi, et il y a la volonté. Ma volonté est de favoriser l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés et de m’assurer du maintien, dans les meilleures conditions possible, de l’emploi de ces agents tout au long de leur carrière », insiste Christian Estrosi, maire de Nice, et patron de l’ensemble de ces trois collectivités (photo).

 

C’est le résultat d’une démarche initiée depuis 2008. Elle inclut non seulement l’emploi direct, mais aussi l’accueil d’apprentis handicapés. La Métropole et la ville font partie du cercle restreint des employeurs publics employant des apprentis ayant cette reconnaissance