Emploi des jeunes : les grands groupes s’engagent

À défaut de les recruter, les grandes entreprises membres de l’Association française des entreprises privées (Afep) « favorisent » l’employabilité des jeunes, y compris les plus éloignés du marché du travail. Elles font, ce 13 mars, le bilan de deux ans d’initiatives prises dans ce sens.

 

L’un des dispositifs encouragés par l’Afep est intitulé Alternance vers l’emploi. Actif depuis un an, ce portail (www.engagement-jeunes.com) a pour objectif d’améliorer l’accès des jeunes formés par l’apprentissage à l’emploi durable. Sa vocation est de rapprocher offres et les demandes de travail. La procédure est simple : les candidats sortant d’une filière d’alternance et ayant effectué leur apprentissage au sein d’une grande entreprise postent leur CV sur une base accessible à un grand nombre de recruteurs potentiels : les grands groupes, mais aussi les ETI et PME. Ils peuvent, d’un autre côté, consulter les offres provenant de ces mêmes recruteurs. En outre, les maîtres d’apprentissage sont autorisés à servir de la référence

 

Quelque 150 entreprises utilisent le portail, dont 38 sociétés de premier plan, parmi lesquelles se trouvent Siemens, Air Liquide, Axa, Valéo, Orange, ou Generali. Une centaine de PME et d’ETI y recourent aussi, couramment. Au total, 2 500 jeunes formés en alternance ont été invités à ouvrir un

compte personnel, ce qui leur a ouvert l’accès à 16 000 offres d’emploi dans 270 structures, en un an. « Le développement du portail va se poursuivre tout au long de 2015, avec l’installation de nouvelles fonctionnalités et l’arrivée de nouvelles entreprises dans la démarche », précise l’Afep.

 

Un second dispositif, baptisé Booster est plus spécifiquement destiné à l’insertion des jeunes diplômés universitaires. Dans le cadre de la nécessaire diversification de leur vivier de recrutement, les grandes entreprises ont souhaité accompagner les jeunes diplômés d’un master 2 vers leur premier emploi.

 

Les étudiants sélectionnés intègrent un processus d’accompagnement destiné à leur faire comprendre les attendus de l’entreprise et à travailler leur projet professionnel. 7 entreprises de l’Afep se sont associées à cette initiative, conduite en partenariat avec les universités d’Aix-Marseille, Paris Est, Pierre et Marie Curie. De nouvelles sessions dans les universités sont prévues entre mars et juin.

 

 

Pour prolonger cet engagement, l’Afep s’est associée à l’initiative « facealemploi », lancée par la Fondation FACE. Il s’agit valoriser, par le CV vidéo les parcours professionnels des personnes les plus éloignées de l’emploi, notamment les jeunes des quartiers prioritaires. Plus de 3 000 candidats ont déjà été accompagnés dans la création de CV vidéo. Et ça marche : selon les premières évaluations, deux sur trois ont retrouvé un emploi ou une formation.