Emplois non pourvus : la région Nouvelle-Aquitaine fait phosphorer tous les acteurs

Anticiper les besoins en impliquant les structures d’orientation. Mobiliser les réseaux d’entreprises.  Agir sur l’attractivité du territoire. Travailler sur l’image des métiers. Moderniser les méthodes de recrutement. Miser sur le tutorat. Ce sont quelques-unes des pistes d’action qui ont émergé du séminaire réuni le 22 janvier à Pessac (33) par le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine sur le thème des difficultés de recrutement auxquelles sont confrontées bon nombre d’entreprises.

 

C’est évidemment plus facile à dire qu’à faire. En Nouvelle-Aquitaine où le taux de chômage oscille entre 7 % et 11 % selon les bassins, 29 800 postes ne sont pas pourvus, soit 4 % des offres d’emplois. Désolant. Quelque 200 personnes (chefs d’entreprises, professionnels du recrutement et de la formation, représentants des filières professionnelles, acteurs institutionnels, managers, représentants du personnel) y ont fait assaut de suggestions. Des exemples de bonnes pratiques ont été exposés, comme celles de Lim-Group à Nontron (24) en matière d’anticipation des besoins de compétences. Dans un autre registre, Aérocampus (33) a présenté son savoir-faire en matière de formation multi-niveaux. Par ailleurs, Pôle emploi et la région ont signé une convention visant à rapprocher la demande d’emploi de l’offre, sur ce territoire.