Emplois vacants : en attendant une solution radicale

Entre juillet et septembre dernier, près de 373 100 offres d’emplois sont restées vacantes, selon le décompte que publie la Dares ce 18 novembre. Cela représente un taux de 2,5 %, en  progression de 0,1 point par rapport au second trimestre et de 0,5 point sur un an.  La hausse tient principalement au secteur des services, avec +7 % dans le tertiaire marchand et +5 % dans le non marchand, précise la note. A l’inverse, le nombre d’emplois vacants recule fortement dans l’industrie (-10 %) et, dans une moindre mesure, dans la construction (-3 %).

 

La Dares indique aussi que par rapport à la situation prévalant avant la crise sanitaire, le nombre d’emplois vacants augmente fortement (+ 77 % par rapport au 4e trimestre 2019) et de façon généralisée dans tous les grands secteurs : +84 % dans le tertiaire non marchand, +79 % dans l’industrie, +77 % dans le tertiaire marchand et +53 % dans la construction.