En Bourgogne Franche-Comté, un comité pluriel pour développer l’emploi dans la filière agroalimentaire

L’État, les collectivités, l’agence régionale de développement, les professionnels de la filière agroalimentaire, les organismes de formation, les centres de recherche et les chambres consulaires se donnent la main pour aider les entreprises de la branche à développer leur potentiel.

 

Les acteurs économiques de la Bourgogne-Franche-Comté ont donné naissance à un comité d’orientation régional de l’agroalimentaire, dont la réunion inaugurale a eu lieu le 9 janvier à Dijon. Cette structure a pour vocation d’aider la filière à améliorer son attractivité, et à créer des emplois. L’agroalimentaire pèse près de 25 500 salariés, soit 13 % des emplois industriels de la région, mais elle peut mieux faire.  Une PME sur deux n’exporte pas, ou peu.

 

Le comité s’est doté d’une feuille de route. Laquelle définit une dizaine de thématiques prioritaires répondant aux enjeux d’emploi, et de compétitivité : compétences et ressources humaines, intelligence collaborative, internationalisation, attractivité, transformation numérique des entreprises, performance industrielle, transition écologique et solidaire, la R et D et innovation ?