En entreprise, les petits chefs freinent l’innovation

Volontairement ou non, le management ralentit la mise en œuvre des bonnes idée, produits et services nouveaux . Ce ne sont pas des syndicalistes qui le disent, mais des entrepreneurs et les ingénieurs, interrogés à l’initiative du Medef et de l’Association des Centraliens.

L’Association des Centraliens et le Medef publient ce 15 décembre les résultats d’une enquête menée auprès d’un panel d’environ 600 ingénieurs, entrepreneurs et dirigeants d’entreprises sur les freins et leviers de l’innovation. On y apprend que les principaux freins à l’innovation sont le management de l’innovation (76 %), le manque de lien entre le marché et la recherche (70 %) et l’absence ou insuffisance d’une culture de l’innovation (66 %).

 

À l’inverse, les principaux accélérateurs sont – entre autres — le développement des liens entreprises-recherche (76 %) et l’expérimentation des produits innovants dans les entreprises et dans les villes (65 %). L’état pourrait jouer un rôle plus important au travers de la commande publique.

 

 

L’enquête est assortie de recommandations. Le Medef et l’Association des Centraliens proposent de — renforcer la formation et diffuser la culture d’innovation. Ils préconisent aussi de mettre en œuvre un principe d’expérimentation, par exemple en développant les dérogations temporaires aux règles en vigueur. Enfin, il est suggéré d’amplifier le financement de l’innovation, en réorientant une partie de l’épargne vers le capital-risque.