En expansion, Cybergun va licencier un quart de son effectif

En expansion, Cybergun, spécialiste du tir de loisir, s’apprête à licencier un quart de son effectif, pour « rationaliser les coûts ».

Sur le plan commercial au moins, ça va bien, pour Cybergun. Elle contrôle plus de 40 % de son marché, celui des équipements de tir de loisir. Elle vient de racheter coup sur coup trois sociétés. JM Développement, plus connue pour son enseigne Destockage-games.com, Ton marquage.com et Open Space SAS. Ces acquisitions lui permettent « d’accélérer la vente directe aux consommateurs en s’attaquant en priorité au marché français. », accessoirement, d’améliorer sa marge nette.

 

Ce changement va entraîner “une rationalisation des ressources engagées et notamment la fermeture du site logistique de Bondoufle. Cybergun va sous-traiter cette fonction, économisant ainsi 200 k€ par an. Car sur le plan financier, l’histoire est moins belle.  L’exercice 2016 se solde par une perte de 14,9 M€, après 8,1 M€ un an plus tôt. Un plan de licenciement économique collectif  sera mis en œuvre. Il concerne une vingtaine de postes sur un effectif total de 80 personnes . Le groupe promet de ‘les accompagner dans les meilleures conditions.Compte tenu des effectifs issus des acquisitions, l’effectif du groupe en France devrait rester stable.