En île de France, l’inspection du travail sensibilise les jeunes aux risques liés au travail non déclaré

À l’approche des vacances d’été, propices à la recherche d’un job saisonnier, la Direccte d’Île-de-France  diffuse un petit guide destiné aux jeunes afin de les mettre en garde contre le travail au noir et de les informer sur leurs droits. Intitulé « Kèk chose à déclarer ? Moaa ! », le document, réalisé par les services de l’Urssaf et de l’inspection du travail, est distribué par des salariés d’une entreprise d’insertion, dans la rue dans plusieurs quartiers très fréquentés par cette catégorie de la population. Il est également disponible dans toutes les missions locales franciliennes, les unités territoriales dans les départements ainsi que sur Internet.

 

Sur le ton décalé et teinté d’humour qui sied aux Djeun’s, le guide rappelle les principales règles prévalant à l’emploi d’un salarié : déclaration d’embauche, contrat de travail, bulletin de paye. Il est aussi souligné que le travail dissimulé prive le salarié des droits attachés au Code du travail et aux conventions collectives et des protections sociales ; il peut avoir de graves conséquences en cas d’accident. Il introduit une concurrence déloyale par rapport aux entreprises qui respectent la législation. Il prive les organismes fiscaux et sociaux des cotisations qui leur sont dues.