Services à l’énergie et à l’environnement : 4000 postes à pourvoir par an et pas assez de candidats

Employeurs et syndicats font cause commune pour améliorer l’attractivité des métiers dans cette  branche qui peine à recruter.

La branche énergie- environnement recrute et offre d’intéressantes carrières. Elle veut le fait savoir aux jeunes. Bon an mal an, la filière a plus de 4 000 postes à pourvoir, presque tous en CDI. Les profils et niveaux de qualification sont variés :  techniciens, managers,   frigoristes,   responsables d’exploitation et de maintenance, chargés d’affaires, etc. Problème, la plupart de ces métiers restent peu connus  du  grand  public  et  notamment des jeunes  en  recherche  d’orientation, explique la fédération patronale, Fedene. En accord avec les syndicats de salariés, elle veut renverser la vapeur, en faisant mieux connaître et en valorisant les opportunités.

 

C’est l’objet d’une vaste campagne qui démarre cette rentrée. Pascal Roger, président de la Fedene (photo), souligne : « nos métiers sont bien loin de l’image que certains se font du chauffagiste traditionnel. Ils sont en constante évolution technologique, digitale et orientés vers les clients finaux. Tous nos techniciens sont par exemple équipés d’outils innovants permettant un pilotage à distance des installations et ont un vrai rôle à jouer pour économiser nos ressources, limiter les émissions de carbone, tout en assurant le confort des usagers ».