En Seine-Saint-Denis, le prêt-à-porter féminin tend la main aux publics en difficulté

La Fédération française du prêt-à-porter féminin et le département de la Seine Saint-Denis signeront le 14 juin une charte en faveur de l’emploi. La démarche vise à favoriser l’accès des publics éloignés à l’emploi, via des actions spécifiques telles que les chantiers-écoles, la préparation opérationnelle à l’emploi collective, la formation d’allocataires du RSA.

 

La charte prévoit également le renforcement du catalogue de formations existant et la sensibilisation aux métiers du secteur, en direction des collégiens et des chômeurs. Les signataires appuieront le développement de la filière, favoriseront le potentiel d’emploi et encourageront les liens avec les structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE).

 

Tout cela s’appuiera sur le travail déjà engagé depuis plusieurs années par l’Association Jean-Luc François, initiatrice de la charte. D’anciens allocataires du RSA ont pu intégrer de grandes maisons de couture par son biais.