Equilibre entre vies professionnelle et privée : les PME s’y mettent

Parmi la cinquantaine d’entreprises qui ont déjà signé la Charte des 15 engagements pour l’équilibre des temps de vie initiée par l’Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE) et le ministère des Droits des femmes en 2013, il n’y a pas que des grands groupes. Les PME s’y mettent. L’une des dernières est OneSide Consulting, une société indépendante de conseil et d’expertise, spécialisée dans le secteur de l’énergie et de l’environnement (environ 50 salariés) qui a adhéré cet été. Avant de créer cette entreprise, Guillaume Vérité et Victor Stastny ont été salariés de grands groupes pour lesquels, disent-il, le bien-être des salariés n’était « pas toujours une priorité ». Ils en ont tiré leçon.

OneSide Consulting avait déjà pris un premier engagement en 2012 en signant la Charte de la Parentalité en Entreprise avec l’OPE. Depuis, la société a instauré, progressivement,  de nombreuses mesures concrètes facilitant la vie de ses collaborateurs. Les réunions avant 9h30 et après 18h sont proscrites. Les parents de jeunes enfants qui le souhaitent accèdent aisément  au temps partiel, le télétravail est permis « quand le poste occupé par le salarié le permet ». Une couverture santé avantageuse a été mise en place. Last but not least, un entretien périodique dédié à l’« équilibre de vie» est institué.

 A en croire les dirigeants, Ces dispositions n’ont pas seulement amélioré le cadre de vie des collaborateurs , elles ont un impact sur la fidélité (turn-over proche de zéro depuis de deux ans), et sur la qualité des recrutements par cooptation  qui représentent maintenant une embauche sur deux. Pour couronner le tout, le chiffre d’affaire a doublé entre 2013 et 2014.