État de catastrophe : la CGPME accélère la procédure de déclaration

Pouvoirs publics et assureurs devraient mettre rapidement la main à la poche pour secourir les PME impactées par les inondations. C’est du moins ce que réclame la CGPME. L’organisation patronale presse ses interlocuteurs d’intervenir. « L’activité économique est gravement perturbée dans les zones inondées. Les conséquences personnelles et professionnelles sont souvent dramatiques pour ceux qui peuvent tout perdre ».

La CGPME demande aussi la mise en place d’un report du paiement des cotisations sociales pour les entreprises ayant à subir des pertes d’activité du fait de ces inondations ou du fait des mouvements sociaux récents.