Etude OMS-OIT : près de deux millions de décès liés au travail chaque année dans le monde

Les premières estimations mondiales de l’OMS et de l’OIT sur les maladies et les accidents sur le lieu de travail donnent un aperçu du nombre de décès prématurés évitables dus à l’exposition à des risques sanitaires liés au travail donnent le vertige.

 Les maladies et traumatismes liés au travail ont été responsables du décès de 1,9 million de personnes en 2016. C’est ce que révèlent les premières estimations communes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l’Organisation internationale du Travail (OIT).  Selon le Rapport mondial de suivi relatif aux estimations communes de la charge de morbidité et des traumatismes liés à l’activité professionnelle, 2000-2016 (ILO/WHO Joint Estimates of the Work-related Burden of Disease and Injury, 2000-2016: Global Monitoring Report ), publié par l’OMS et l’OIT, la majorité des décès liés au travail étaient dus à des maladies respiratoires et cardiovasculaires.

 

L’étude examine 19 facteurs de risque professionnels, notamment l’exposition à de longues heures de travail et l’exposition sur le lieu de travail à la pollution atmosphérique, aux asthmogènes, aux agents cancérogènes, aux facteurs de risque ergonomiques et au bruit. Le risque principal était l’exposition à de longues heures de travail (environ 750 000 décès). L’exposition à la pollution atmosphérique (particules, gaz et fumées) sur le lieu de travail a provoqué 450 000 décès.

 

À l’échelle mondiale, le nombre de décès liés au travail par habitant a diminué de 14% entre 2000 et 2016. Selon le rapport, cette évolution peut s’expliquer par les améliorations apportées à la santé et à la sécurité sur le lieu de travail. Toutefois, les décès dus aux cardiopathies et aux accidents vasculaires cérébraux associés à l’exposition à de longues heures de travail ont augmenté respectivement de 41 et 19 %. Ces chiffres témoignent d’une tendance à la hausse de ce facteur de risque psychosocial relativement nouveau, précise le document.