Retombées : pour créer des emplois, jouons au loto

Selon une étude du Bipe réalisée à la demande de la Française des jeux, le groupe public a généré 5,1 Mds€ de richesse nationale en 2016 et permis de créer ou de pérenniser 52 000 emplois

Sur la base des résultats du groupe FDJ  (171 M€ de bénéfice net), le Bipe a calculé sa contribution économique et sociale. Notamment sa participation au produit intérieur brut, autrement dit à la richesse nationale et à l’emploi en France. Le cabinet dit s’être appuyé sur « des standards internationaux d’évaluation des impacts économiques utilisés par les grandes instances comme l’ONU et la Commission européenne ». Son évaluation tient compte des effets directs, indirects, induits et catalytiques. Résultat : la FDJ concourt pour 5,1 Mds€, + 0,2 % du PIB, soit un effet d’entraînement économique voisin de l’industrie pharmaceutique ou l’industrie agroalimentaire.

 

En termes d’emplois, le Bipe estime que la FDJ a créé ou pérennisé 52 000 emplois ? Dans le détail, 14 940 emplois dans la fonction publique et 19 500 autres dans son réseau de proximité, soit le quart des 80 000 jobs de la filière bar-tabac-presse.