Extension de l’assurance chômage : le Syndicat des indépendants reste méfiant

Pour le Syndicat des indépendants (SDI) et son remuant secrétaire général, Marc Sanchez (photo), la généralisation de l’assurance chômage est une évolution positive, mais elle n’est pas au cœur des préoccupations des petits entrepreneurs. « Le principe de bénéficier d’un filet de sécurité en cas de cessation d’activité ne peut que séduire une très large majorité de professionnels indépendants », admet-il.

 

Toutefois, il reste prudent face au coût probable de cette généralisation. Il ne doit pas peser trop lourd, et l’opération ne doit pas avoir pour objet « de contribuer à la résorption du déficit de l’Unédic ». Des garde-fous devront être mis en place afin de prévenir les abus et garantir ainsi un accès juste et équitable, préconise le secrétaire général du SD, organisation qui dit représenter 25 000 dirigeants, commerçants, artisans et membres de professions libérales.