Face à l’évolution du monde du travail, les Français sont prêts à s’adapter

ADP Research Institute a extrait de son enquête internationale sur les bouleversements qui affectent le monde du travail, les donnés spécifiques à la France. On y apprend que les salariés restent majoritairement confiants, prêts à s’adapter aux évolutions inéluctables.

 

Dans un futur proche, ils sont 53 % à penser pensent qu’ils pourront travailler là où leurs compétences sont nécessaires, délaissant la notion de loyauté à une entreprise. Même le sacro-saint salaire mensuel n’est plus perçu comme une obligation. 56 % des personnes interrogées estiment qu’elles seront payées en temps réel, à la mesure de leur contribution professionnelle.

 

Les carrières pourraient encore s’allonger ne plus avoir de fin. La preuve, plus de la moitié des personnes consultées (57 %) considèrent que dans le futur, il n’y aura plus d’âge standard de départ à la retraite. D’autant plus que les nouvelles technologues (e-learning, vidéo, serious games sur PC ou tablettes) faciliteront les apprentissages et l’adaptation permanente. Un tiers des prospects pense que ces outils permettront d’apprendre tout ce qu’ils veulent, où et quand ils veulent. Par ailleurs, organiser son temps de travail grâce aux nouvelles technologies est une tendance qui va s’accélérer : 48 % des collaborateurs pensent qu’ils pourront travailler de plusieurs endroits, selon le contexte. 56 % parient même sur un travail qui se fera exclusivement sur appareil mobile. Ainsi l’entreprise s’étendrait au-delà des frontières, et la recherche de talents ne se ferait plus au niveau local, mais à l’échelle mondiale, pour 77 % des personnes interrogées.

 

Pour 47 % des personnes interrogées en France, les entreprises embaucheront à l’avenir exclusivement des travailleurs contractuels, au cas par cas. Dans ce contexte, 38 % des répondants pensent que les départements et hiérarchies disparaîtront de l’entreprise.

 

« Les mutations technologiques et culturelles ont toujours incité le monde du travail à innover. Aujourd’hui, une transformation mondiale encore plus rapide est en cours, et les entreprises doivent en avoir conscience » estime Manuela Montagnana, vice-présidente des ressources humaines EMEA chez ADP. « Pour atteindre leurs objectifs et rester compétitifs, les employeurs doivent permettre une certaine flexibilité, montrer combien la technologie, et l’automatisation parfois, sont un soutien et non un obstacle. Les entreprises d’aujourd’hui doivent rendre possible l’épanouissement professionnel en fournissant des opportunités pour développer ses intérêts personnels, tout en contribuant aux missions de l’entreprise. » Et pour Ahu Yildirmaz, vice-présidente et directrice d’ADP Research Institute, « aborder les évolutions qui s’opèrent dans le monde du travail comme des opportunités, conduit les collaborateurs à être plus engagés, efficaces et impliqués ».