Féminisation des conseils d’administration : la France championne d’Europe

Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des Droits des femmes est formelle : le seuil de 30 % de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises a été dépassé en 2014 (+3 points en un an). Ce qui fait de la France le pays de l’Union européenne le plus avancé en la matière. « Les inégalités salariales entre les femmes et les hommes persistent à un niveau inacceptable. Mais la mobilisation engagée commence à porter ses fruits : les derniers chiffres attestent d’un recul très encourageant de ces inégalités. Nous démultiplions nos actions pour conforter ces progrès » assure le ministère de tutelle. « Les mesures prises depuis 2012 par le gouvernement devraient contribuer à amplifier cette évolution dans les prochaines années ».

 

D’une façon générale, et hors des cénacles, les inégalités salariales reculent plus vite en France que dans le reste de l’Europe. Alors qu’entre 2008 et 2013, l’écart de rémunération horaire brute moyenne des salariés de l’Union européenne a diminué de 0,9 point dans toute l’Europe (de 17,3 % à 16,4 %), la France a connu une baisse de 1,7 point, passant de 16,9 % à 15,2 %.
Par ailleurs, le taux d’activité des femmes continue de progresser, passant de 66,1 % en 2010 à 67 % en 2013 pour les femmes de 15 à 64 ans.