Fonction publique : concertation sur l’attractivité des métiers

La grogne des syndicats qui préparent un mouvement national pour le 9 mai, n’empêche pas le Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt (photo) d’ouvrir comme prévu, ce 17 avril, une concertation sur l’attractivité des concours et des métiers de la fonction publique.

Ces travaux qui s’appuieront sur les recommandations formulées par le Cese en décembre dernier visent à mieux anticiper l’évolution des métiers et des compétences dans la fonction publique, et revoir les modes d’accès. « L’ambition du Gouvernement est d’apporter rapidement et de manière très opérationnelle des changements dans la façon dont la fonction publique s’ouvre à une diversité de compétences, et fidélise ses talents », indique le Secrétaire d’État.

 

Plusieurs mesures ont d’ores et déjà été évoquées, telles que le développement de l’apprentissage, les concours à affectation locale pour un recruter au plus près des territoires et des bassins d’emplois, ou encore l’embauche sur titre et la professionnalisation des épreuves de recrutement. Une autre dimension de la concertation concerne « la diversité des opportunités professionnelles » pour les agents en poste. Cela passe par la valorisation de la plateforme « Place de l’emploi public », ouverte en février dernier : « les premiers retours sont très positifs et témoignent de la valeur ajoutée d’une stratégie de coopération entre employeurs publics sur ces enjeux », assure le ministère de tutelle. Plus de 23 600 offres d’emplois sont actuellement en ligne, contre 2 000 en moyenne précédemment dans le cadre de la bourse interministérielle de l’emploi public et 9 000 le mois dernier.   

 

Le projet de loi de transformation de la fonction publique contesté par les syndicats de fonctionnaires sera examiné à l’Assemblée nationale à partir du 13 mai prochain.