Fonction publique : Olivier Dussopt en terrain miné

Nommé secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics  le 24 novembre dernier, Olivier Dussopt  (photo) sera particulièrement chargé de suivre les sujets relatifs au dialogue social dans la fonction publique et le partenariat de confiance avec les territoires. Il a eu avec Gérald damanin, une première réunion de travail pour faire le tour des sujets brûlants qui l’attendent .

 

Le terrain est éminemment miné, les sujets de mécontentement sont nombreux. La fédération des services publics CFE-CGC énumère : le gel du point d’indice, le rétablissement du jour de carence, les menaces sur les retraites, la remise en cause du statut, la suppression annoncée de 120 000 postes, l’amputation des budgets d’action sociale, le report du protocole PPCR, la hausse de la CSG et des cotisations retraite.

« Nous voulons voir dans la nomination d’un secrétaire d’État spécifiquement dédié à la fonction publique, le signe annonciateur d’un retour raisonnable à une négociation partenariale enfin digne de ce nom » veut croire le syndicat qui va solliciter une audience, sans délai.