Foot : l’Euro 2016 sera un moteur pour l’insertion des jeunes

Pour le lancement de l’opération « Emploi 2016 », ce 10 juillet, le président de la République et les ministres du Travail et de la Ville entouraient Gérard Mestrallet, PDG d’Engie et président de la Fondation Agir contre l’exclusion (Face).

 

Le projet « Emploi 2016 » vise à faire de cette compétition de football un levier en faveur de l’insertion des jeunes. Pour ce faire, tous les acteurs associés à l’événement clubs de foot, État, collectivités, sponsors, Pôle emploi, associations sont mobilisés pour accompagner des personnes en recherche d’emploi vers un job durable.

 

Cela passera par deux dispositifs. En premier lieu, la plateforme de CV vidéo « facealemploi ». C’est un job board qui intègre des profils des personnes éloignés de l’emploi et valorisant leurs talents cachés, comme ceux acquis grâce au football, et qui sont difficiles à exposer sur un CV traditionnel. Déjà 3000 profils de 45 secondes ont été enregistrés. Des entreprises prêtes à faire évoluer leurs techniques d’embauche de recrutement jouent le jeu, épaulées par des professionnels du recrutement, dont Pôle emploi, mais aussi les missions locales, Epide, Cap emploi et les entreprises de travail temporaire.

 

Un second levier sera actionné. Il s’agit du certificat européen de compétences « Foot & Entreprises » qui tiendra compte des savoir-faire transférables en entreprise, mais acquis dans le cadre d’une pratique sportive. Ce dispositif est la première étape de l’opération Onze tricolore, lancée par le Président de la République en mai dernier. Elle associe onze personnalités ambassadrices chargées de mobiliser les Français sur différentes thématiques dépassant la seule dimension sportive. Gérard Mestrallet est l’une de ces 11 figures emblématiques. Il est plus spécifiquement chargé de l’emploi et l’insertion professionnelle, un sujet sur lequel il est engagé depuis de nombreuses années.