Formation professionnelle : la CGT s’insurge contre la baisse des ressources allouées aux petites entreprises

 Les Opérateurs de compétences seront à la diète cette année. La dotation qui leur est allouée en vue financer le plan de développement des compétences des entreprises de moins 50 salariés sera amputé de 20 % par rapport à la prévision faite en septembre dernier. Laquelle reposait sur une hypothèse basse. Selon des administrateurs CGT siégeant dans la gouvernance de différents opérateurs, « ce sont des fonds qui ont déjà été engagés auprès des salariés dans la plupart des Opco ».

 

La confédération voit dans cette restriction inattendue, la preuve que la formation professionnelle dans les PME et les TPE, « souvent mise en avant, n’est pas la priorité du gouvernement ». Sur les 11 Mds€ de collecte de la formation professionnelle et l’apprentissage que France compétences prévoit de redistribuer pour 2021, environ 6,8 Mds€ sont consacrés aux contrats en alternance (dont 5,459 Mds€ pour l’apprentissage), 1,6 Md€ aux demandeurs d’emploi, et 1,4 Md€ au compte personnel de formation. « 90 % des ressources sont fléchées arbitrairement sur des décisions gouvernementales », proteste la CGT.

 

Il reste un croupion aux petites structures. « Il y a un manque évident de ressources pour la formation professionnelle continue des salariés en entreprise, particulièrement dans cette période d’urgences environnementales et sociales et de transformation du travail et des outils de production » conclut l’organisation.