Formation professionnelle : les opca s’accordent sur des critères de qualité

A l’initiative du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP),  20 organismes collecteurs de fonds de formation professionnelle, dont l’Anfa, le FAFTT, Opcabaia, ou encore Opcaim, ont défini un socle commun de 21 indicateurs relatifs à la qualité des prestations.

 

Chaque indicateur est accompagné d’éléments de preuves que les organismes de formation  devront fournir, afin d’attester de la conformité de leur démarche à la loi. Les donneurs d’ordre se réservant le droit de réclamer des informations complémentaires si nécessaire. Chaque opca  procédera  au référencement des prestataires  qu’il juge dignes de confiance. Un catalogue de référence est prévu pour janvier 2017.

 

Parmi les preuves requises figurent  le descriptif des modalités d’accès à la formation, les procédures d’admission et d »évaluation, le livret d’accueil, le monde de contrôle de l’assiduité des stagiaires. Autres éléments susceptibles de confirmer le sérieux de l’organisme : l’existence de contrats signés avec des financeurs de premier plan (État, régions, Pôle Emploi), les CV des formateurs  ou encore les ratios de performance tels que le taux d’insertion à l’issue des parcours, le taux de réussite, etcLa démarche s’inscrit dans le cadre  de la loi du 5 mars 2014. Elle profite aussi bien aux Opca qu’aux organismes de formation et aux entreprises utilisatrices.