Game over pour l’usine FARM de Goodyear

Il n’y aura pas de repreneur pour l’usine Farm de Goodyear Dunlop Tires France. Pas plus Titan qu’aucun autre. Le DRH, Jean-Philippe Cavaillé, l’a annoncé ce jeudi soir  

Résultat : un CE extraordinaire (sans date précise pour l’instant) est prévu sur le démantèlement. Le reclassement n’a donné qu’un piètre résultat. Sur un millier de salariés concernés,  seules 40 personnes ont été repositionnées en CDI, à ce jour. S’y ajoutent 18 CDD de plus de 6 mois et 14 missions d’intérim. La plupart des intéressés, une fois achevé leur congé de reclassement, devront se tourner majoritairement vers Pôle emploi. Goodyear a longtemps fait miroiter des possibilités de reclassement par un repreneur. « En faisant cela, elle estime que Goodyear a surtout cherché  à protéger son image de marque », accusent les syndicats.