Gouvernance : les entreprises françaises dans le top international

En matière de gouvernance, les entreprises françaises dans le top international. C’est l’une des principales conclusions du baromètre des conseils d’administration que publient chaque année l’Institut français des administrateurs (IFA) et Ethics & Boards, DataBank européenne dédiée à la gouvernance d’entreprise et dont l’édition 2021 vient de paraître.  

 

La composition et le fonctionnement des conseils montrent l’engagement croissant des administrateurs et placent toujours la France en bonne place dans les comparaisons internationales. Pour preuve, la  RSE s’inscrit durablement dans les enjeux. Sur ce plan, la représentation des salariés est renforcée et atteint maintenant 13,7% des conseils (206 dont 172 représentants des salariés et 24 représentants des salariés actionnaires en doublement par rapport à 2015).

 

Dans un autre registre, 12% des sociétés du SBF 120 (14) ont une raison d’être inscrite dans leurs statuts et environ 2/3 des conseils ont un comité RSE – ce qui place également la France en bonne position dans les comparaisons internationales. Les objectifs extra-financiers et RSE dans la politique d’attribution de rémunérations variables des grands patrons se généralisent au moins dans le CAC 40)

 

Le taux d’indépendance moyen des administrateurs, important, se stabilise autour de 60 % ; le mode fonctions dissociées, majoritaire depuis quelques années est choisi maintenant par 2/3 des conseils ; l’ancienneté moyenne des administrateurs (5,9 ans) reste stable ; la mixité est maintenant exemplaire dans les conseils (45,7 %) y compris parmi les représentants des salariés… mais elle doit encore progresser dans les Comex (22,7 %).

 

 Ce n’est pas tout, les conseils des 120 premières sociétés cotées sont plus féminisés mais également plus équilibrés en termes de diversité d’âge et plus ouverts aux profils internationaux que les conseils des autres pays comparables, la taille moyenne des conseils reste stable avec 12,5 personnes en moyenne et pour couronner le tout, les séances de conseil d’administration sont plus nombreuses avec 11,6 réunions dans l’année (contre 9 les années précédentes), avec une assiduité moyenne en constante progression (97 % en 2020)

 

Pour Denis Terrien, président de l’IFA (photo) , « Ce baromètre IFA-Ethics & Boards2021 confirme de manière très tangible l’orientation des entreprises cotées vers une gouvernance durable et responsable, avec une prise en compte renforcée des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux » .